Tendances /

En un "Clean" d'oeil !

en-un-clean-doeil-couv-article.jpg
150 serait le nombre d’ingrédients différents que l’on s’appliquerait sur le visage quotidiennement (Figaro, 2017). En quête de transparence, les consommateurs veulent aujourd’hui connaître les risques qu’ils encourent lorsqu’ils se tartinent le visage ou le corps. Le tout Bio migre donc vers la Clean Beauty où la sécurité est de rigueur.
 

Clean

Concept encore récent sur le territoire français, le « clean » est une notion, provenant de l’industrie agroalimentaire et dérivée de la slow beauty, qui va au-delà du Bio. Encore mal définie par la réglementation Européenne et Française, son crédo est la transparence et la traçabilité des ingrédients présents dans une formule. A ne pas confondre avec « naturel » ou « Bio », le terme « clean » désigne donc les produits dépourvus d’ingrédients dits nocifs comme le Benzophénone, le Sodium Lauryl Sulfate ou les phtalates. Consommer mieux, respecter l'environnement, surveiller ce qui se trouve dans nos assiettes : nombreux sont ceux qui prêtent davantage attention à leur bien-être, mais aussi à celui de notre chère planète Terre. Qu’il soit alimentaire (avec le hashtag #eatclean ou #healthyeating sur Instagram), sportif, le bien-être se fait encore plus holistique et déteint sur leur consommation cosmétique. En d’autres termes, le consommateur veut reprendre les rênes de sa routine beauté et y mettre à cœur du bon sens.
 

#cleanbeauty
Un hashtag comptant 669 307 publications au moment de la rédaction de cet article (12/04/2018).


Une tendance qui a de l’avenir

Certains consommateurs, en véritables ayatollahs du naturel et du Bio, se sont, en effet depuis plusieurs années déjà, tournés vers ce type de produits, excluant de leur routine tous ceux non labellisés. Le « clean » va au-delà de cette recherche, entre éthique et sécurité, sa cible est gigantesque puisque l’ensemble des consommateurs de cosmétique veut des produits sûrs. Le consommateur s’interroge, veut comprendre… La balle est dans le camp des industriels pour l’éduquer, le rassurer et lui donner les clés d’une consommation différente.
 

Point météo tendance : aucun nuage à l’horizon, de nombreuses éclaircies à prévoir, en bref un avenir radieux pour la clean beauty, une fois certaines brumes passagères estompées.


Des applis en pagaille

Il est vrai que pour le consommateur, la liste des noms INCI des ingrédients, rendue obligatoire par la législation, reste toutefois un charabia sans nom à décoder. De nombreuses applications ont donc vu le jour promettant un déchiffrage précis de la composition du produit qu’il s’apprête à utiliser. En scannant le code barre du produit ou en flashant la liste des ingrédients présente sur le pack, il est alors possible de connaître la supposée dangerosité du produit en mettant en avant les ingrédients controversés et les allergènes qu’il contient. Tout comme Shazam nous permet de reconnaître le titre d’une chanson passant sur les ondes, en un clic, on est alors capable de savoir si ce produit est bon ou non pour notre épiderme et notre santé. Ces applications sont pour autant controversées puisqu’elles ne prennent pas en compte l’ensemble de la formule mais s’attardent simplement à faire ressortir, de leur base de données, les ingrédients classés comme dits nocifs. Relativement anxiogènes et peu éducatifs, ces outils sont donc à utiliser avec des pincettes et leur discours à ne pas considérer comme parole d’Evangile !


Texture « Clean » par Gattefossé

  • Une place pour chaque chose, chaque chose à sa place
Twelve 1660-1.10 est une formule composée de seulement douze ingrédients mais présentant cependant une texture riche et brillante. Naturelle et simple, cette formule est élaborée pour un usage quotidien en s'assurant que tous les ingrédients sont engagés et utiles dans la formulation.
Le Plurol® Stearique WL 1009, un émulsionnant ECOCERT, COSMOS et NPA H/E sans PEG, à 4% crée une crème à la sensorialité douce et poudreuse. Les émollients Labrafac™ CC et MOD, créent un bon équilibre entre le toucher riche et léger pour nourrir la peau sans aucune sensation grasse. Point trop n’en faut, voici un geste doux et sûr pour nos épidermes en quête de simplicité et de sécurité.
 
  • Surfactant out
Light Freedom 1693-1.02 est une lotion lisse obtenue avec Emulfree® CBG et sa technologie bi-gel. Présent à 3%, cet émulsionnant, qui n’en est pas vraiment un, permet au formulateur de s’affranchir de l’utilisation de tensioactif. Sans parfum, sans PEG et donc sans surfactant, et avec une texture légère et un effet hydratant, cette formule est parfaite pour les peaux sensibles. Sa coloration est, elle aussi, sans danger. Naturelle, légèrement bleutée, elle nous vient de la Mala'Kîte™, un extrait liquide de pierre détoxifiant. De quoi lier l’utile à l’agréable, pour une formule soin so clean.
 
  • Polyvalence pour moins d’ingrédients
Delight And Nourish 1356-1.11 est une émulsion réalisée grâce à Emulium® Mellifera MB, le plus flexible de nos émulsionnants, permettant la formulation d'une large gamme de textures des mists aux crèmes épaisses au beurre. Multifonctionnel et polyvalent, cet ingrédient est hautement compatible avec d'autres ingrédients cosmétiques et facile à formuler. Cet émulsionnant est utilisé ici à 3% pour créer une crème agréable et stable malgré la grande quantité d’huile (40%). Le MOD, seul émollient présent dans cette formule (à 39%), apporte une sensation riche et améliore l’étalement. Seulement cinq autres ingrédients (dont l’eau) constituent le châssis de cette formule. Notre peau reçoit l’essentiel et s’en contente !
 

EWG kesako ?

L'Environmental Working Group est « une organisation environnementale de recherches à but non lucratif […] et un leader dans la fourniture de contenu pour les groupes d'intérêts publics et les citoyens préoccupés par les menaces pour la santé et l'environnement et par la recherche de solutions ». Il s’agit d’une organisation américaine qui a trouvé une oreille très attentive au sein de certains territoires, notamment en Asie (Asie de l’Est, Corée du Sud) où le label « EWG Green » (risque faible dont le score est de 1 ou 2) devient le Saint Graal pour les laboratoires. La base de données Skin Deep Cosmetics de l'EWG (http://www.ewg.org/skindeep) et l'application EWG Personal Care, ont été créées en 2004 et contiennent les informations et les évaluations de dangers de 152571 produits chimiques, 74116 produits et 2145 marques (au 2/04/2018). Pour chacun d'entre eux, un score a été défini pour juger de leur risque potentiel pour la santé et du niveau de données disponibles sur le produit.  À titre d'exemple, l'hydroxyde de sodium a un score de risques de trois et un niveau de connaissances de « Fair ».



Attention, « EWG Green » ne signifie pas naturel ou Bio, cependant certaines règles sont à respecter pour qualifier un produit comme tel :
  • Les bases, comme l'hydroxyde de sodium ou TEA, ainsi que tout parfum ou colorant sont interdits, leurs scores de danger étant trop élevés.
  • Si de la glycérine est présente dans la formulation, elle doit être d'origine végétale.
  • Seuls quelques systèmes de conservation sont autorisés et à un certain taux.
 
Les ingrédients préconisés chez Gattefossé pour une formulation « EWG Green » sont pour les émulsionnants, Emulium® Mellifera MB et Emulfree® CBG. Tous les actifs Gattefossé sont quant à eux « EWG1 ». S’il s’agit d’une formule pour l’Asie, Mala'Kîte™ et Gatuline® Expression AF y seront fortement préconisés étant donné leur popularité sur ce territoire.
 

Les formules zéro « sushi » pour l’Asie

Suivant les règles de l'EWG, avec uniquement des ingrédients ayant un score de risque de 1, voici quatre formules certifiables EWG Green et formulées à l’aide d’ingrédients Gattefossé :

  • Light Cream EWG Green 1935-2.03, une crème rafraîchissante bleu clair avec Emulfree® CBG et Mala'Kîte™ ;
  • Light Serum EWG Green 1966-3.01, un sérum, anti-pollution, bleu clair formulé grâce à Emulium® Mellifera MB, Mala'Kîte™ et Gatuline® Expression AF ;
  • Yoga re-treat serum 1965-5.02, un sérum au fini doux et confortable formulé avec Emulfree® CBG et également de couleur bleu clair grâce à la présence de Mala'Kîte™ ;
  • Tone Up Cream EWG Green 1967-2.04 une crème blanchissante composée d’Emulium® Mellifera MB et d’Extrait OriginelTM de Citron BIO.
A lire aussi
Focus produit //

Emulium® Mellifera MB

Afin de pouvoir créer des textures adaptées à chaque consommateur, Gattefossé a développé un nouvel émulsionnant sensoriel et innovant : Emulium® Mellifera MB.

Actifs //

Upcycling : des actifs conçus autrement

Le développement durable a récemment métamorphosé notre approche de la cosmétique naturelle. Dernière tendance : l’upcycling ! Focus sur ce nouveau phénomène.

Réglementation //

Vert-vert... ou vert ?!

Entre ce qui est bio, naturel, sans-tout, sans-rien… Il est parfois difficile de décrypter ce que « vert » signifie. Pour clarifier les choses, voici un petit précis de réglementation aussi bio que bon !