Tendances /

Le bien-être, nouveau Graal

nouveau-graal.jpg
Dans un contexte de stress et de course à la productivité, le rapport au bien-être a fortement évolué au cours des dernières années. Que ce soit au travail, à la maison ou dans le quotidien, la nécessité de se ressourcer est là. Plus qu’un besoin de parenthèses « bien-être », on passe à un besoin d’endurance du mieux-être, sur le long terme. Éclairage sur les nouveaux rituels (ré)créatifs zen stimulants dont les bénéfices s’inscriront dans le temps.
 

Comme une envie de mieux-vivre

L'Institut de sondage Ipsos et Les Trophées du bien-être se sont associés pour sonder les Français et faire le point sur leur moral (cf. colonne en page de droite). Il est bien bas… Pour faire face et ne pas se laisser abattre, l’offre s’organise : à chaque moment de la journée son activité bien être.
Dès le matin : câlinothérapie ! En effet, le câlin abaisse le stress et libère de l’ocytocine, plus connue sous le nom d’« hormone du bonheur » en réactivant les mécanismes d’auto-guérison du corps.
Car seul le corps sait très exactement ce qui est bon pour lui, en quelle quantité et à quel endroit. Commencer sa journée par un câlin permet donc de l’affronter plus posément.
Pour la fin de la journée, on privilégie un « afterwork » cocooning et zen, autour d’un verre entre amis dans un bar à chats. Le ronronnement apaise et agit comme « un médicament sans effet secondaire ». Les vertus des chats (présents dans plus de 12 millions de foyers français) ne se limitent pas au ronronnement. Le chat est un puissant anti-stress, régulateur de la tension artérielle, booster des défenses immunitaires, soutien psychomoteur… Ronrons, présence, affection, les vertus thérapeutiques des chats semblent bel et bien réelles.
 

Bien dans son corps, bien dans sa tête

Pendant la journée, une personne active passant la moitié de son temps d’éveil au travail, la nécessité de se défouler s’impose !
Durant la pause déjeuner ou à la fin de la journée, on enfile ses chaussures de sport pour retrouver ses collègues autour d’une activité physique. Tout le monde y gagne : les salariés se sentent mieux et l’entreprise gagne en productivité. Une étude de Décathlon Pro montre que 84% des salariés interrogés aimeraient que leur entreprise prenne en charge l’organisation d’activités physiques et sportives.
Pause déjeuner plus longue, abonnement à la salle de sport, coach sportif qui vient sur place comme ABC coach sportif, Ownsport Pro ou encore Punch’in, les solutions sont multiples pour instaurer le sport au travail. Sinon il existe aussi de nombreuses applications, comme Rituals, un coach sportif proposant des exercices de 5 à 20 minutes de relaxation et de méditation.

Seuls 13% des Français qui pratiquent un sport le font sur leur lieu de travail.
Source : Rapport publié fin 2014 par le Centre d’analyse stratégique


Autre méthode, plus calme cette fois, toujours dans l’optique de se sentir mieux au bureau pendant les temps de pause, le coloriage pour adultes, C'est le manuel « 100 coloriages anti-stress » publié par Hachette qui a réellement mis le feu aux poudres en 2012, se vendant à des dizaines de milliers d'exemplaires encore aujourd'hui. Reconnu dans le domaine de l’« Art-thérapie », il offre de nombreux avantages : il favorise la concentration, permet de conserver le sens de la créativité, diminue le stress et augmente l’estime de soi. Tous à vos crayons !


La « Slow Beauty »

Gagner en bien-être s’acquiert aussi grâce aux rituels bienfaisants.
Les rituels de Slow Beauty sont fondés sur l’utilisation de cosmétiques les plus naturels possibles, des séances de relaxation, une alimentation saine et un travail mental visant à l’acceptation de soi. Prônant le retour à l’essentiel, ce courant invite à une approche globale de la beauté, une beauté qui va au-delà des apparences et que l’on préserve à l’intérieur comme à l’extérieur. Il est temps de prendre le temps. Le temps de vivre nos journées sur un rythme plus lent, le temps de nous dorloter et de nous accorder des pauses bienfaisantes tant du point de vue physique que du point de vue mental.
Julien Kaibeck, fondateur de cette tendance, expert en beauté naturelle et en aromathérapie, la décrit comme une « cosmétique intelligente », car elle respecte l’environnement tout en étant saine pour notre peau. Intelligente, raisonnable, écologique et humaine, il s’agit de consommer moins mais mieux.

Les marques de cosmétiques sont de plus en plus nombreuses à faire des efforts quant à la naturalité des ingrédients et au respect de l’environnement. A l’heure du digital, certaines applications (ex. Think Dirty, Skin Deep, Good Guide) permettent même de scanner le code-barres d’un produit cosmétique pour en découvrir la liste de ses composants et son taux de toxicité.

Les marques de maquillage écologique séduisent aussi de plus en plus d’adeptes : Antonym, Lush, Sanoflore, My Cosmetik, Les Essentiels… Même le mannequin Miranda Kerr commercialise une gamme de soins bio pour la peau appelée Kora qui commence à avoir pignon sur rue. Les thés et tisanes sont également très prisés, comme la marque Twit-Thés qui redynamise ces produits grâce à des petites phrases humoristiques présentes sur chaque sachet.

Pour les adeptes du DIY (Do It Yourself), il est tout à fait possible de faire ses cosmétiques soi-même. Recettes de baume hydratant, de gommage et même de BB crème… Les blogs sur le sujet sont nombreux et riches en recettes et conseils. Ils illustrent parfaitement cet engouement de prendre le temps de choisir ses produits, de renouer avec la transparence et d’acheter de manière réfléchie.
Demain, produits et applications seront de plus en plus personnalisables, poussant vers une approche globale de notre bien-être vecteur de beauté. Tous ces phénomènes révélant une nouvelle ambition : l’envie de mieux vivre aujourd’hui pour bien vivre demain.
 

Le bien-être et les Français

1/3 des Français considèrent que leur niveau de bien-être se détériore.
1 Français sur 2 se déclare souvent stressé.
47% des Français interrogés considèrent qu’ils passent à côté de leur vie.
6 Français sur 10 évoquent « le sentiment de ne pas prendre assez de temps pour s’occuper de soi ».
Source : « Le bien-être, une recherche quotidienne » Ipsos / Les Trophées du bien-être – Août 2015

 

Les femmes et le bien-être

68% des femmes se déclarent heureuses ou très heureuses.
57% s'estiment plutôt heureuses dans leur corps.
73% sont heureuses ou très heureuses de leur vie de famille.
Source : Enquête ELLE "Women in Society" auprès de 4429 lectrices FR – 2014

Pour 40% des femmes, ce qu’il manque à leur bonheur est l’évasion, le dépaysement.
Pour 60% des interrogées, leur souhait le plus cher pour les 10 prochaines années est d’être toujours dynamique et en forme.
Source : Etude Internet Ipsos, pour les 70 ans du magazine ELLE sur 2004 Françaises de 15 ans et plus - Octobre 2015


Une analyse proposée par notre partenaire Carlin International, groupe spécialisé en anticipation créative.
A lire aussi
Textures //

Rituel de "bonheur cutané"

Laissez vous tenter par un soin en institut : voici quelques idées pour un moment de pur bonheur !

Marché //

Vers une beauté intégrative ?

Bienveillance envers soi-même, nutrition, sport, relaxation, temps pour soi… Une approche globale se dessine pour rester belle le plus longtemps possible.

Dossiers thématiques //

Le bien-être

Dans un contexte de vie toujours plus stressant, le rapport au bien-être a évolué au cours des dernières années et dessine les contours d’une nouvelle offre beauté.