Tendances /

La beauté à bout de souffle ?

beaute-souffle.jpg
Pas si sûr ! Connues depuis bien longtemps, les propriétés de l’oxygène ne cessent d’inspirer la cosmétique à en juger par les récents lancements. La peau absorbe en effet, chaque jour, 1% de l'oxygène environnant, en faisant un allié anti-âge de choix pour « une peau neuve qui respire la santé ». Avec un discours tenu, de nouvelles fonctions ou de nouvelles voies d’administration, l’oxygène sait, encore aujourd’hui, se renouveler.

L’oxygène : c’est la vie… et la jeunesse !

Molécule essentielle à la vie, à la survie, au métabolisme, au renouvellement cellulaire… l’oxygène possède de multiples bienfaits : impossible pour les marques de choisir ! Les revendications le mettent donc en avant de façon transversale, relatant invariablement l’effet bonne mine, la radiance, mais aussi la stimulation de la production de collagène et d’élastine... L’oxygène se résume ainsi : un formidable actif anti-âge.
Il cible les signes de vieillissement prématuré : grain de peau irrégulier, marques de fatigue, teint terne, mais pas seulement… En vieillissant, la cellule devient paresseuse et son métabolisme s’essouffle… Asphyxiée, la peau se marque : rides et manque de fermeté s’installent. Que ce soit pour les peaux jeunes ou matures, les femmes ou les hommes, des gammes de luxe ou GMS, l’oxygène s’avère être LA solution.
Actif anti-âge fondamental, mais aussi vecteur d’autres actifs pour un résultat immédiat et en profondeur, ou encore bouclier naturel contre la pollution urbaine, les agressions et le stress environnemental, l’oxygène est pluriel… Autant de qualités qui autorisent une belle palette côté positionnement marketing : technique (ex. transformation des déchets métaboliques en éléments vitaux), magique (ex. « métamorphose » du visage en baby face), voire géographique (ex. les suisses valorisent l’air pur de leurs montagnes).

Un but unique : respirer

Qu’il soit apporté à la peau encapsulé et stabilisé dans des liposomes pour une libération prolongée, produit in situ par du peroxyde d’hydrogène ou solubilisé à partir de l’air environnant (par les perfluorocarbones), le but est toujours le même : fournir ce précieux élément aux cellules afin qu’elles respirent, métabolisent et se régénèrent mieux et plus. D’autres actifs d’origine végétale ou marine (ex. Soja, Coleus forskohlii, Fucus serratus L.), riches en nutriments, favorisent l’apport naturel d’oxygène dans les tissus par stimulation des échanges intercellulaires, relance du métabolisme ou de la respiration mitochondriale.

Masque à oxygène

Quoi de mieux qu’un masque pour communiquer à la peau les bienfaits de cet élément ? L’oxygène prend alors différentes formes : gels-crèmes frais et légers, parfois effervescents... Dans ce cas, les bulles délicates renforcent l’idée d’efficacité instantanée de l’oxygène actif. L’effervescence apporte à la sensorialité le sensationnel d’un soin qui chatouille agréablement (parfois picote) et se transforme visuellement en gonflant, devenant opaque et blanc. Le masque crée ou capte l'oxygène présent dans l'air, à mesure que de fines bulles apparaissent, et le diffuse dans les cellules de la peau pour leur insuffler sa vitalité.
Certains masques sont aussi détoxifiants, exfoliants, ou assainissants promettant douceur, netteté et astringence aux peaux grasses. D’autres (purifiants ou stimulant la microcirculation) s’appliquent avant un soin, à la maison ou en institut, pour garantir une meilleure pénétration, et donc efficacité.

Interventions ciblées

Au-delà d’une action antirides généraliste, l’oxygène se fait plus spécifique dans certains produits pointus. Ainsi, tel le shoot euphorisant d’un bar à oxygène, il se glisse dans les sérums ou ampoules coup d’éclat, à utiliser ponctuellement ou en cure, que ce soit en capillaire ou en soin pour redynamiser cuir chevelu et cheveux ou rafraîchir le teint en un éclair. En cas d’hypoxie, l’oxygène intervient aussi comme adjuvant de soins ciblés. Ainsi, dans la lutte contre la cellulite, alors que les cellules graisseuses, gorgées de sucres et de lipides (jusqu’à 27 fois leur volume initial) compriment le réseau vasculaire, il rétablit l’oxygénation des adipocytes. Il leur permet ainsi de produire à nouveau l’ATP, énergie indispensable à la lipolyse déclenchée par les actifs anti-cellulitiques des formules.
En pharmacie, recommandé lors de brûlures ou en post-intervention chirurgicale, des crèmes à l’oxygène vectorisé favorisent la réparation cutanée en accélérant la cicatrisation des plaies.

Complice des récalcitrants au bistouri et à la liposuccion qui apprécient cependant un discours technique, ou des randonneurs de haute montagne en mal d’air pur, l’oxygène a plus d’un tour dans son sac…

L’oxygène s’instrumentalise

Si les émulsions sont le plus « simple » moyen de fournir de l’oxygène à la peau, d’autres apports alternatifs émergent...

Par action mécanique : le massage

Activant la circulation cutanée plus ou moins superficielle, il favorise l’oxygénation des cellules.

Par voie aérienne : l’oxygénothérapie

  • un aérographe, en institut, nébulise un bain d’oxygène et de vitamines micronisées aux propriétés calmantes et purifiantes. Idéal pour les épidermes sensibilisés par la micro-dermabrasion, il agit comme un micromassage relaxant. La peau est instantanément plus ferme, lisse et lumineuse.
  • un diffuseur d’O2 pur, dans un vestiaire de sport, pour une récupération immédiate après l’effort ou à la maison pour un regain d’énergie et de vitalité.
  • l’aromathérapie, couplée aux propriétés régénératives de l’oxygène, permet de combattre le stress et la pollution atmosphérique, de retrouver sérénité.

Par voie transcutanée : la vectorisation.

​La propulsion d’O2 pressurisé à deux bars augmente considérablement l’absorption des actifs d’un produit topique. L’O2 emprunte les canaux existants de la peau ou des micro-canaux transcellulaires réalisés à l’aide d’un roller spécifique.

A lire aussi
Peau //

Oxygène, peau et cosméto

Essentiel aux mécanismes vitaux, l'oxygène est surtout indispensable à la respiration, celle des espèces animales… tout comme celle des cellules de notre peau !

Dossiers thématiques //

Une bouffée d'oxygène

L'oxygène, c'est la vie ! Faites le tour du sujet, depuis sa symbolique jusqu'à sa matérialisation en formulation, en passant par son mode d'action dans la peau.