Tendances /

RSPO : vers une huile de palme plus durable

rspo-1.jpg
Déforestation massive, disparition d’espèces animales… le développement rapide et non concerté de la culture des palmiers à huile a profondément atteint la biodiversité de l’Asie du Sud-Est. 
Conduits par l’agro-alimentaire, 1ère industrie consommatrice d’huile de palme, les acteurs de la filière se sont organisés pour définir des critères mondiaux de production durable et ont fondé l’association RSPO.

RSPO, quèsaco ?

Créé en 2004, RSPO (pour Rountable On Sustainable Palm Oil) s’est fixé pour objectif de faire de la culture durable de palmiers à huile une norme et non plus une exception.
Cette association à but non lucratif réunit 1791 membres : des acteurs de tous les niveaux de la filière palme, des planteurs aux industriels en passant par les transformateurs, les banques ou encore les ONG, pour définir des critères mondiaux de production d’huile de palme respectueux des hommes et de l’environnement.
Aujourd’hui, cette action a déjà permis de mettre en place des filières d’approvisionnement garanties durables (18% de la production mondiale d’huile de palme est durable) en certifiant notamment plus de 2,5 millions d’hectares de palmeraies, contribuant ainsi à protéger des milliers d’hectares de forêts, la biodiversité et les populations locales.

Qu’est-ce qu’une huile de palme durable ?

Pour pouvoir être certifié durable par RSPO, les planteurs de palmiers à huile doivent respecter 8 engagement et principes fondamentaux :
  1. Transparence
  2. Respect de la réglementation et des lois en vigueur
  3. Viabilité économique et financière à long terme
  4. Suivi des bonnes pratiques RSPO pour les planteurs et les moulins
  5. Responsabilité environnementale : préservation de la biodiversité et des ressources naturelles
  6. Considération responsable des employés et communautés concernées (production et extraction)
  7. Développement responsable des nouvelles plantations
  8. Amélioration continue sur les domaines clés d’activité
Le respect de ces principes est mesurable grâce à 69 indicateurs mis en place par l’association.

Les quatre niveaux d'engagement RSPO pour les industriels

RSPO et Gattefossé

2010 : Gattefossé devient membre de RSPO
2012 : 100% d'ingrédients cosmétiques utilisant de l'huile de palme ou de palmiste sont couverts par des certificats "Book & Claim"
2013 : Gattefossé est certifié dans la chaîne d'approvisionnement RSPO : BVC-RSPO-6026698-1
Avril 2013 : lancement du 1er agent de texture certifié "Segregated" : Lipocire™ A SG
 

Une autre option : formuler sans palme

Si de nombreuses marques se sont déjà engagées en faveur de RSPO, certains industriels ont choisi une stratégie plus radicale : substituer l’huile de palme par d’autres huiles végétales et afficher sur leurs produits « sans huile de palme ».
Dans leur démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises), les marques cosmétiques mixent les approches. En effet, formuler sans palme reste une tâche ardue car de nombreuses matières premières couramment utilisées sont issues de corps gras proveant eux-mêmes d'huile de palme.
Proposant une corde supplémentaire à l'arc de la beauté durable, Gattefossé propose le Geleol® FPF, un Glyceryl Stearate tout à fait identique à son grand frère le Geleol® à l’exception de son origine (des fractions d'huiles végétales non palme et non utilisées par l'industrie agro-alimentaire). 
 
A lire aussi
Focus produit //

Geleol® FPF

Avec Geleol® FPF, Glyceryl Stearate sans palme, Gattefossé accompagne les marques cosmétiques qui s’engagent vers une démarche toujours plus durable.

Actifs //

Upcycling : des actifs conçus autrement

Le développement durable a récemment métamorphosé notre approche de la cosmétique naturelle. Dernière tendance : l’upcycling ! Focus sur ce nouveau phénomène.