Peaux et activité /

Sont DAR ces actifs ! *

Ah l’adolescence… Quel bonheur ! L’insouciance, les copains, la fougue, les premiers amours… Hop hop hop ! On arrête tout et on essaie de se souvenir des nombreux tracas qui ont également rythmé cette ADOrable période. Voici un petit rappel de ces bobos d’ados et une proposition made by Gattefossé pour les éradiquer.


Un vrai cauchemar

L'acné, le grand méchant loup des adolescents. Un passage presque obligé, parfois douloureux physiquement, et bien souvent un drame psychologique. En effet, soumis à un déferlement hormonal, la peau de nos ados, aux caractéristiques particulières, va commencer à sécréter en excès du sébum (hyperséborrhée), une bactérie Propionibacterium acnes va proliférer et tout ceci dans un climat inflammatoire très intense. Bien sûr, il existe différents degrés de gravité de l’acné, mais ce sont près de 80% des adolescents qui vont devoir partager leur quotidien avec de nouveaux copains appelés comédons, nodules, papules et pustules pour les plus sympas d’entre eux.
Pour ces peaux à tendance acnéique, qu’elles soient grasses ou mixtes, Gattefossé a sélectionné l’iris astringent et purifiant, la vitamine A correctrice et le zinc séborégulateur et les a combinés dans un actif anti-imperfection : le Cytobiol™ Iris A². Ce complexe purifie la peau (objectivé grâce aux mesures sur Visiopor® : diminution des pores infectés par les bactéries + activité bactériostatique in vitro), réduit les imperfections (comédogénicité + questions d’auto-évaluation), resserre les pores pour affiner le grain de peau (Visioface® + auto-évaluation) et diminue la brillance (auto-évaluation + scorage dermatologique), améliorant son apparence globale (Figure ci-contre).

 

So fresh

Lorsque l’acné est diagnostiquée comme sévère, des traitements médicaux peuvent être la meilleure solution pour soulager la peau de nos ados. Mais même modérée à sévère, cette pathologie bénéficie fréquemment de soins cosmétiques astringents et desséchants. Et ces traitements/soins ont donc d’autres conséquences sur l’épiderme : notamment une déshydratation qui cause tiraillements et inconfort. La solution est alors d’apporter de l’hydratation à ces épidermes fragilisés tout en s’assurant de ne pas provoquer une nouvelle hyperséborrhée à l’origine du mal, en laissant respirer ces épidermes stressés. Emulium® Mellifera est un émulsionnant actif, de composition particulière et aux propriétés extrêmement intéressantes dans cette situation. Premièrement, son pouvoir hydratant. En effet, en évitant la perte insensible en eau sans aucun effet occlusif, grâce au film qu’il crée sur la peau, il permet de préserver le capital hydratation cutané immédiatement et durablement (test in vivo par cornéométrie). Deuxièmement, des tests, plus récemment conduits, ont permis de mettre en évidence d’autres bénéfices tout à fait intéressants pour les peaux sensibles et réactives. La peau est notamment apaisée immédiatement (-29% de picotements dès la première application) et la sensibilité cutanée réduite (-45% de réactivité après 28 jours d’utilisation). Enfin, il a été démontré qu’Emulium® Mellifera s’adapte à tous les types de peaux et tous les climats. De quoi rendre le sourire à des jeunes en souffrance.

Sensibilité exacerbée

A cran, souvent bougons, les adolescents, en pleine quête spirituelle, sont sensibles et leurs peaux avec eux. Tendres, délicates et aux pores fins elles sont, en effet, particulièrement réactives voire hyper réactives face aux facteurs environnementaux et au stress. Là aussi, il existe des solutions. Issue de la recherche Gattefossé en biologie végétale et gemmothérapie, Gatuline® Derma-Sensitive vient au secours de ces épidermes contrariés. Ultra-apaisant, cet extrait huileux de bouton floral de câprier a la capacité de réduire de façon significative la production et la libération de médiateurs liés à l’inflammation (cytokines épidermiques IL-8 et TNF-alpha). Il lutte ainsi efficacement contre les symptômes de l’hypersensibilité cutanée. Les sensations d’inconfort, de picotements, d’échauffement et de rougeur ne sont alors plus que mauvais souvenir. Les jeunes n’ont plus qu’à se concentrer sur la recherche de qui ils sont ou de ce qu’ils veulent devenir.
 

Les traces s’effacent…

Autre réjouissance de l’adolescence, une prise de poids soudaine peut survenir. La peau, n’étant pas préparée à ce phénomène, peut « lâcher » et de petites déchirures violacées peuvent apparaître. Sans soin particulier apporté à ces micro déchirures, elles s’installeront définitivement dans le temps pour finalement devenir blanches. Chez Gattefossé, un actif est particulièrement préconisé dans ce type de soin : il s’agit de Gatuline® In-Tense, un actif huileux obtenu à partir de l’extraction des bourgeons floraux de Spilanthes acmella. Cet actif renforce l’architecture du derme en plaçant le réseau de fibres protéiques sous tension pour un effet redensifiant rapide et durable. Sans conservateur et développé dans le cadre d’une démarche durable et équitable, il trouvera sa place aisément dans un soin anti-vergeture, pour que ce désagrément d’adolescent ne laisse pas de trace à l’âge adulte.

Plus d’informations sur gattefosse.com


 * Problème de compréhension pour ce titre super « d’jeuns » ? … Voici une petite définitiopn de DAR: verlan du mot anglais « hard », signifiant « dur » mais aussi « bien », « cool » suivant le contexte. « Elle est trop dar la meuf. » Cela s'utilise également en tant qu'adverbe: « il s'est darment fait  mal. »
A lire aussi