Peaux et activité /

Focus sur le contour des lèvres

Particulièrement sensible, le contour des lèvres présente de nombreuses particularités physiologiques, faisant ainsi l'objet d'attention particulières.  

Une zone fragile

Bien que plus homogène que la peau du contour des yeux, la peau du contour des lèvres s’y révèle très similaire d’un point de vue physiologique :
  • peau plus fine que sur d’autres parties du visage
  • sollicitation permanente des muscles orbiculaires qui l’entourent lors de la respiration, la prise de parole, des repas…
  • dessèchement fréquent lié à une sécrétion amoindrie des glandes sébacées et aux échanges air-eau importants sur cette zone accentuant la perte en eau.
Fragile et fortement sollicitée, la bouche vieillit plus rapidement que le reste du visage.

Des rides spécifiques

Très fortement exposé aux agressions extérieures, le contour des lèvres est d'autant plus soumis au vieillissement accéléré. Facilement touché par une perte de densité cutanée, il se marque d'une multitude de ridules, ce fameux "plissé soleil" que redoutent même les plus jeunes femmes. A partie de la quarantaine, lors que ces ridules se marquent et s’ancrent au-dessus de la lèvre supérieure, on parle de rides du "code barre". Celles-ci sont parmi les corrections les plus demandées en médecine esthétique, avec celles de la patte d'oie.
Par effet de ricochet, l’apparition de rides péri-labiales s’accompagne d’un affaissement des lèvres : elles perdent en volume et semblent plus fines. Lutter contre les rides et redensifier le matelas dermique vont généralement de paire dans les formules anti-âge spécifiques lèvres.

Des actifs ad-hoc

Protéger, hydrater, lisser, repulper… tels sont les effets escomptés pour les actifs incorporés dans les soins contour des lèvres. A l’image de ceux préconisés pour le contour des yeux, on retrouve ainsi des grands classiques :
  • Acticire® : à la fois agent de texture et actif hydratant, ce beurre de cires s’incorpore facilement aussi bien dans les émulsions soins que dans les sticks.
  • Gatuline® In-Tense stimule la mobilité des fibroblastes et la réorganisation des fibres de collagène au sein du réseau dermique. Le maillage du coussin cutané est en quelque sorte resserré, redensifié et regonflé. Idéal pour les soins à effet repulpant ou même les sticks volume coulés à chaud puisque ses molécules actives résistent à la chaleur.
  • Héma’Tîte® : grâce à sa teneur en fer qui optimise les réactions de production/maturation du collagène, cet actif minéral booste la production de collagène. Avant les injections, il sera un candidat idéal pour les soins qui redonnent matière aux lèvres affinées par le vieillissement.
 

Les fumeuses en première ligne

Une des cibles les plus touchées par le vieillissement prématuré du contour des lèvres reste les fumeuses (les fumeurs en général, mais rares sont les consommateurs masculins de produits aussi spécifiques que les soins des lèvres : les gammes des marques spécialisées hommes n’en commercialisent d’ailleurs pas, ou un simple hydratant réparateur).

Pourquoi fumer accélère le vieillissement des lèvres ?
Pour trois grandes raisons. Premièrement, le fait de tirer sur la cigarette contracte les muscles, créant une sollicitation de plus et des plissements répétés, une sorte de ride de gestuelle (plutôt que d’expression). Ensuite, la chaleur de la cigarette affecte les structures cutanées locales et, pour finir, la fumée s’échappant vers le haut augmente les « agressions » (stress oxydatif plus important). Si cette cible peut sembler une niche pour certains, elle est le prétexte pour d’autres pour créer des soins dédiés. Bien vu dans un contexte d’hypersegmentation !

A lire aussi